AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

(f) Felicity Jones/Dragonne - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
contes : 809
âge : 29 ans.
(f) Felicity Jones/Dragonne - Libre Empty
MessageSujet: (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre EmptyDim 24 Aoû - 12:28


Eleanor « Ellie » Ashbridge
A girl dragon... Oh, sure, I mean of COURSE you're a girl dragon! You're just reeking of feminine beauty and... hey, what's the matter with you, you got somethin' in your eye? 

LE GROUPE † Hakuna Matata DE QUEL CONTE EST-IL TIRÉ ? † Shrek PERSONNAGE † Dragonne CÉLÉBRITÉ(S) † Felicity Jones (ou autre, voir plus bas)

• • •
PRINCIPAUX TRAITS DE CARACTÈRE † Farouche, ne se laisse pas facilement approcher - cependant un peu naïve, a tendance à croire tout ce qu'on lui raconte - colérique et sensible, elle gère mal ses émotions & peut se laisser très facilement emporter - se protège sous des airs distants - aime penser qu'elle peut gérer ses sentiments et sa vie en général - taciturne, a du mal à prendre la parole lorsqu'elle n'y est pas obligée - a souvent l'impression de ne pas être à sa place - fait attention à son apparence afin de se sentir plus facilement acceptée - souffre d'un manque terrible de confiance en elle, qu'elle tentait autrefois de compenser en se montrant agressive - a pourtant beaucoup d'amour et de tendresse à donner - possède une force étonnante pour une femme de son calibre - essaie de combler le manque d'amour qu'elle ressent, même si elle ne se l'avoue pas - toujours à défendre ses idéaux, elle n'est pas prête à céder sur des causes qui lui tiennent à cœur.

• • •
DANS LES GRANDES LIGNES † Alors alors, l'histoire est en grande partie libre. Tout simplement parce qu'à partir du film, on ne sait pas grand-chose sur cette chère Dragonne. Et que je ne prétends pas avoir la science infuse pour faire à ce personnage une vie digne d'elle dans le monde d'Oak Harbor. Cependant, je pense qu'il y a quelques points... exploitables ?

Pour le côté pratique je la voyais bien... Travailler pour les pompiers ? Pour un dragon qui crachait du feu dans une autre vie, l'éteindre dans celle-ci pourrait être ironique. Mais si mon humour ne convient pas, le métier est au choix haha. Cependant, je propose ça parce que cela correspondrait bien au côté "garde du corps" de Dragonne, et au fait qu'elle protège ceux qui ont besoin d'aide en faisant preuve d'héroïsme. À part ça, elle grandit à Oak Harbor et est âgée de préférence de 29 ans - comme Phin - comme ça ils se connaissent depuis toujours ou presque. 

Son enfance, justement. Dans le film, Dragonne a été contrainte (sûrement par Marraine la Bonne Fée) à être enchaînée pour protéger Fiona dans ce grand château. Comment retranscrire ce côté-là en version humaine ? Une réponse possible : Eleanor n'a pas connu ses parents. Elle a donc été élevée, je vous le donne dans le mille : par une méchante dame (tante qui serait en fait Marraine la Bonne Fée ? hihihihihi), qui n'avait pas tellement à cœur de s'occuper de cette petite. Quelque chose du genre est possible, non ? Ou alors des parents, mais il faut une histoire de ce genre, je pense. Il faut qu'elle ait eu une enfance pas terrible-terrible, quand même. Dragonne a été enfermée toute sa vie jusqu'à l'arrivée d'un ogre et d'un âne un peu bizarres, Eleanor doit l'avoir été aussi, à sa manière. École à domicile, très peu de sorties & éducation très stricte...

Se convainquant peu à peu que sa situation est normale, Ellie grandit. Devient un peu plus encombrante. Elle s'échappe de la maison autant qu'elle le peut, essaie de se faire des amis sans trop savoir comment s'y prendre. En n'ayant pas l'occasion de se mêler aux autres, Ellie n'a pas l'opportunité d'apprendre à se faire des amis. Ou d'apprendre à aimer, tout simplement. Alors elle fait autrement. Les livres deviennent ses alliés, elle trouve le courage de suivre ses cours à domicile en se disant qu'elle en apprendra plus et que cela lui servira un jour. Lorsque sa tante est partie (ou ses parents ou qui que ce soit, donc), elle descend au salon et pose ses doigts sur les touches du piano. Elle n'a pas le droit, elle le sait. Mais le son produit lui procure le même effet que lorsqu'elle doit se rendre à un endroit extérieur à la ville. Une bouffée d'air frais. Il lui semble que la musique arrive à exprimer les mots qu'elle ne peut prononcer. 

Enfance. Adolescence. Des années qui lui paraissent des siècles, et l'appel de la liberté se fait entendre. Elle devient une jeune femme un peu à part, qui n'a jamais voyagé au-delà d'Oak Harbor. Enfin libre, elle aime toujours se plonger dans des romans et connaît plus les noms des constellations que celle des célébrités en vogue. C'est quelqu'un qui en sait beaucoup, sans toutefois jamais le montrer. Pas son genre. Maintenant qu'elle l'a retrouvée, elle tient à sa liberté plus que tout. Il lui semble qu'elle mourrait, si on devait la lui reprendre. Elle supporte très mal de rester dans des pièces closes, mais elle essaie de s'y faire. Sa fenêtre est toujours ouverte lorsqu'elle dort, même lorsque le froid ou le danger devraient l'en dissuader. Elle s'en fiche. Elle n'a pas peur. Elle n'a plus peur. Ou du moins, essaie de s'en convaincre. 

Mais comment pourrait-elle trouver sa place dans un monde dont tout lui semble étranger ? La vie l'effraie. Alors Ellie ne sort que lorsqu'elle y est obligée, ou pour des choses qu'elle aime. Elle a beau être curieuse des autres, elle ne les comprend pas. Alors elle se montre agressive plus souvent qu'elle ne le voudrait. C'est de toute façon la réputation qui lui colle à la peau : celle de l'enfant un peu sauvage, qui faisait peur à la plupart des enfants de son âge, et que l'on n'aperçoit toujours qu'en de rares occasions. Mais elle essaie d'y remédier. De temps à autre, elle s'assoit sur un banc, tient entre ses doigts un vieux livre qu'elle serre comme s'il s'agissait de la main rassurante d'un ami, et regarde passer les gens. Elle aimerait leur dire quelque chose, mais ne sait jamais quoi.

Au détour d'une conversation, il lui arrive cependant de citer des phrases qu'elle a lues quelque part. C'est qu'il lui semble que les siennes ne traduisent jamais vraiment sa pensée, alors elle emprunte celles qui ont déjà eu un impact sur elle. Elle sait que le langage est puissant, depuis que les mots lui interdisant toutes sorties semblaient la fouettaient dès qu'ils prenaient tout leur sens. Alors Eleanor a conscience qu'elle peut faire mal en prononçant les choses appropriées. Elle l'a longtemps fait. Pour se défendre. Elle qui avait peur de tout et de tout le monde, cette arme était des plus faciles à manier. Mais si les mots peuvent blesser, elle sait aussi qu'il peuvent changer les choses. Et pas seulement lorsqu'ils sont imprimés au milieu d'un vieux livre. Il y a quelques années maintenant, ceux d'un certain jeune homme ne s'arrêtant jamais de parler semblèrent combler le vide qu'elle avait dans le cœur, sans même s'en rendre compte. 

Elle aussi aura droit à sa fin heureuse. Il suffit d'y croire. Et pour elle, il se pourrait que cette fin heureuse se présente en partie sous les traits d'un jeune homme maigrichon, sans aucune bonne manière et qui ne laisse personne en placer une. L’univers joue de drôles de tours, et on appelle parfois cela le destin. 

Les liens

Phineas Bloomfield
feat. Matt Smith (l'Âne) + Elle avait de beaux yeux, c'était vrai. D'un vert que certains auraient qualifié d'émeraude, mais qui rappelait plus à Phineas l'herbe du matin, lorsque la pluie brille entre les brins. Le glaçage au citron vert. Ou les bonbons à la pomme. Oui c'était définitivement ça : le vert des pastilles à la pomme. Pourquoi pensait-il à ça, de toute façon ? Il avait des problèmes, ces derniers temps. Manque de clafoutis : Phin ne voyait que cela pour expliquer ses divagations récentes. Il faudrait qu'il remédie à ça en se rendant à la pâtisserie du coin à la première heure, si besoin avant même qu'elle ne soit ouverte. Car penser aux yeux verts d'Eleanor Ashbridge et à leur délicieux éclat doré qui lui rappelait le miel coulant sur ses pancakes du dimanche matin, ce n'était définitivement pas une activité à laquelle il pouvait s'adonner. Après tout elle lui fichait la trouille, et ce depuis qu'il savait faire ses lacets. C'était-à-dire depuis toujours. Enfin presque, il n'avait pas été l'enfant le plus précoce, sur ce coup-là... Mais cette Ellie était le genre de personne à éviter, ça il l'avait toujours su. Qu'est-ce qui lui avait pris aussi, d'aller vers elle ? Il se mêlait des affaires de tout le monde, mais surtout pas de celles d'Eleanor Ashbridge, la fille-qui-habitait-autrefois-dans-une-maison-hantée. À ce qu'on racontait.
◇◇◇
Mais il y n'avait pas écouté les avertissements que lui lançait son cerveau. Parce que Phineas agissait toujours ainsi : sans vraiment réfléchir, se disant qu'il s'en sortirait. Mais il ne s'en est pas sorti. Pas vraiment. Il faisait nuit, et son colocataire l'avait viré de chez eux. Enfin, Phineas avait plus ou moins affirmé que dormir dehors ne le dérangeait pas. Il s'était donc plus ou moins viré de chez lui tout seul... mais n'était plus à ça près, et avait connu pire. Errant le long des rues d'Oak Harbor en pleine nuit, il n'était censé croiser le chemin de personne. Et surtout pas d'une Eleanor, la-fille-qui-lui-fichait-la-trouille, en train de passer ses nerfs en jetant des cailloux sur son ancienne maison désormais abandonnée. Bon bon bon. Il s'était apprêté à tourner les talons en feignant de n'avoir rien vu, mais la discrétion n'avait jamais été son fort. Et il avait bien cru qu'il allait y passer, lorsqu'elle s'était mise à jeter ses pierres sur lui en lui assurant qu'elle n'avait pas besoin d'être observée par le morveux qu'elle battait aux billes depuis qu'ils avaient cinq ans. Mmh. C'était pas faux. C'était même plutôt vrai. Mais Phin n'allait sûrement pas céder cette nuit-là, pas après avoir perdu la face contre elle durant toute leur enfance. Alors il était resté là, à parler tout seul jusqu'à ce qu'elle n'ait plus rien à lui balancer et qu'elle se calme un peu. Que pouvait-elle faire, de tout façon ? Se mettre à pleurer ? Aaah... Ben oui, tiens. Ça, il ne l'avait pas vu venir. Sur le coup, Phin n'avait pas compris ce qui lui était arrivé. Il avait vraiment pensé que c'était de sa faute, sans faire le rapport avec la scène à laquelle il avait assistée auparavant. Alors, il avait voulu se rattraper. Aligner deux ou trois mots, chercher quelques compliments qui feraient cesser les larmes, avec un peu de chance. Il ne savait faire que ça, et cela avait marché. Dans l'air frais qui piquait les joues, il avait eu l'impression d'avoir appliqué un pansement sur le cœur d'Eleanor, la fille-qui-jetait-des-cailloux. Assis au milieu de la route, à l'endroit même où ils disputaient autrefois leurs tournois de billes, Phin avait remporté cette partie-là. Il avait gagné, car Eleanor avait oublié sa fureur et avait ri de bon cœur. Et il avait semblé au jeune homme que ce fut presque à regret que les premiers rayons du soleil firent leur apparition, le ramenant à la réalité : les lève-tôt allaient bientôt pointer leur nez dehors, alors il devait absolument s'éloigner d'Eleanor. Cette conversation allait demeurer là où elle le devait : au milieu d'une nuit étoilée, ce moment entre rêve et réalité que l'on doute d'avoir vraiment vécu.
◇◇◇
C'était ainsi que les choses devaient se dérouler. Mais depuis cette nuit, cette Ellie semble étrangement se trouver sur son chemin plus souvent qu'elle ne l'a été plus de vingt années durant. Et Phineas ne sait pas sur qui rejeter la faute. La chance, l'univers, ou peut-être le destin. En tout cas, Eleanor fait désormais ce que personne n'a envie de faire : essayer de devenir l'amie de Phineas. Du moins, c'est comme ça qu'il interprète ses saluts polis quand il la croise à la pâtisserie, ses sourires avenants et ses regards sur lui un peu trop insistants. Ça dure depuis des années, et tout ce que Phin a réussi à faire, c'est fuir. Fuir, car d'habitude c'est lui, qui tente de lier un lien avec d'autres à tout prix. Il trouve ça trop étrange, qu'une fille comme elle ait envie de passer du temps en sa compagnie. Personne ne le supporte ou presque, alors pourquoi le voudrait-elle ? Et puis, c'est sans doute un de ses plans pour se moquer de lui encore une fois. Au fond de lui pourtant, il sait. Il sait que son sourire qui s'efface peu à peu lorsqu'il met maladroitement fin à la conversation ne peut être simulé. Il sait aussi que depuis quelque temps, s'en aller en prétextant une affaire urgente est un peu plus difficile qu'auparavant. Il ne sait vraiment pas pourquoi. Il ne veut pas le savoir.
◇◇◇
Pour lui qui prend toujours tout à la rigolade, une telle situation n'est pas envisageable. Phineas n'a jamais rien connu de tel, après tout. Cette... sensation qu'il ne ressent que lorsqu'il mange des frites parfaites : croustillantes, dorées et savoureuses. Ben oui, le cœur qui fait boum, le sourire bienheureux et l'envie d'en redemander tout de suite. C'est ça qu'il essaie d'ignorer depuis peu, lorque sa route croise malencontreusement celle d'Ellie. Elle le fait exprès. Il est certain qu'elle le fait intentionnellement. Se trouver là où il se rend toujours, faire semblant de ne pas avoir remarqué sa présence et afficher ce sourire si indescriptible lorsque son regard croise finalement le sien. Et alors il lui parle, parle, parle en bafouillant jusqu'à ne plus se rappeler quelle était la question d'Eleanor. "Comment ça va ?", sans doute. Il aimerait bien agir autrement : lui demander si sa journée s'est bien passée, si personne ne l'a embêtée et si elle voudrait bien goûter avec lui la tarte au citron qu'il vient d'acheter. En fait, non. Pas ça. Il ne partage sa tarte au citron meringuée avec personne. Non, pour elle, il serait même prêt à la lui céder. Et si ceci n'est pas la preuve qu'elle lui a sans doute jeté un sort, Phineas se comprend plus rien. Vraiment, vraiment plus rien.
◇◇◇
Il a accepté. Il a accepté et maintenant il est là, chez elle, les joues en feu et les mains moites. Elle a dû l'empoisonner, pour le mettre dans un tel état. C'est ça alors, il va trépasser ici ? Si jeune et si innocent ? La vie est moche. Mais elle est là. Elle s'assoit, joue du piano. La vie est belle. Il la regarde. N'ose rien dire. Parce qu'à côté d'elle il se sent idiot. Il est idiot, il le sait. Il compense par les blagues, les blagues ça le connaît, les blagues c'est rassurant. Ellie aimerait bien savoir faire ça, dire quelque chose qui fasse sourire à coup sûr lorsqu'elle a envie de changer de sujet. Mais elle ne sait pas faire, les mots l'inquiètent. Elle préfère les exprimer en musique. Ils sont idiots, ensemble. Complètement idiots. Ils s'observent, cherchent à se comprendre, échouent à chaque fois, mais s'admirent en silence. Sans jamais, au grand jamais, se l'avouer. Ça leur fait trop peur. Ils ont au moins ce point commun : ils ont peur l'un de l'autre, et ne savent se l'expliquer. Lui que les actes les plus extravagants n'effraient pas, elle qui fut autrefois redoutée par la plupart des gens du quartier. Eleanor et Phineas ont enfin trouvé quelqu'un qui pourrait leur résister. Et cela les effraie, à peu près autant que cela les attire.

◇◇◇
Se parler comme entre meilleurs amis. Se protéger comme des frères et sœurs. Flirter comme des amants, et se battre comme un vieux couple marié. C'est plus ou moins de cette façon que certains définitissent un amour qui en vaudrait la peine. Il se pourrait que celui d'Eleanor et Phineas arbore un jour toutes ckbes facettes. Et devienne digne des plus beaux contes de fées, sans savoir que dans une autre vie, ils en sont un à eux seuls. Même si le côté vieux couple marié aura étrangement tendance à se manifester très tôt. C'est comme ça. Après tout, personne ne leur a livré le manuel d'instructions dans ce monde. Dans l'autre non plus, d'ailleurs. Mais si l'amour d'une dragonne et d'un âne fut possible... celui d'Ellie et Phin devrait l'être aussi.

_________________


Dernière édition par Phineas Bloomfield le Mer 27 Aoû - 14:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pondiversary.tumblr.com/
contes : 809
âge : 29 ans.
(f) Felicity Jones/Dragonne - Libre Empty
MessageSujet: Re: (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre EmptyDim 24 Aoû - 13:05

Les petits trucs en plus
Ohh... well, you know, I gotta go. I'm an asthmatic, I don't hold with smoke rings and stuff. SHREK!

Le nom

Il est totalement négociable. J'apprécie sans plus les initiales dans le pseudo, car ça le rend compliqué à retenir. Mais pourquoi pas. Après pour le pseudo en lui-même, Ashbridge... Ash, pour un dragon qui crache du feu & réduit tout à l'état de ceeendres... Bridge... pour le château où Dragonne piège l'Âne sur le pooont... J'ai fait comme j'ai pu, ça va hein. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 2373348967 Quant à Eleanor, ça reflète bien le caractère un peu noble de la dragonne, puis Ellie c'est doux & mignon. Donc Eleanor Ashbridge c'est parfait, mais si tu préfères autre chose, ça l'est aussi.
Le personnage

J'espère avoir donné des pistes suffisantes pour incarner une Dragonne digne de ce nom. Je voyais un personnage ambivalent, une jeune femme forte qui n'a besoin de personne pour mener sa vie, mais pour qui l'histoire avec Phin va quand même faire du bien - comme c'est le cas pour lui, d'ailleurs. Elle change depuis son début d'histoire avec Phin mais surtout depuis qu'elle peut mener sa vie comme elle l'entend, mais au fond lui c'est juste l'élément déclencheur - comme dans les films - c'était sa vraie nature dès le départ. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 416222592
L'histoire

Elle est tout à fait libre. Je peux toujours aider à peaufiner les détails, si tu as besoin d'aide. Libre à toi d'intégrer une Marraine la Bonne Fée ou une Fiona, on peut tout à fait voir ça ensemble aussi. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 3644043708 C'est la même chose pour son caractère, j'ai mis pas mal de détail pour faire comprendre le type de personnage que je voyais mais tous les détails ne sont pas à suivre à la lettre, bien-sûr. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 2243930476  
Le lien

L'histoire de la Dragonne & de l'Âne, c'est quand même quelque chose. Je ne sais pas toi, mais les voir ensemble à l'écran, ça fait battre mon petit cœur et crée un sourire instantané sur mon visage. Parce que même si on n'en sait pas beaucoup, leur histoire est drôle, tendre & unique. Il nous faut un lien à la hauteur ! On pourra tout à fait en modifier les détails, ou reprendre leur lien à un stade plus ou moins avancé, je suis restée vague pour qu'on puisse en jouer un maximum. Je vois quelque chose de compliqué mais pas trop, parce qu'au fond, je crois qu'ils sont amenés à vivre quelque chose de beau, rigolo & tout douuux. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 2243930476
L'avatar

J'adore Felicity, je l'aime même, je la trouve absolument par-faite sous les traits de la dragonne. Elle a ce côté un peu majestueux mais à la fois forte & fragile, enfin voilà. Et puis elle a les mêmes beaux yeux verts que la Dragonne, je te jure, tu peux aller vérifier. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 3493025099 Et puis l'âge colle parfaitement & on trouve vraiment pleeein de beaux avatars. Mais on peut tout à fait changer. Ce n'est pas le plus important, de toute façon. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 1616470739
La présence & le reste

Je passe tous les jours en rpottant assez régulièrement quand j'ai mon ordi, hum, squatte un peu la CB, mais je n'en demande pas autant. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 2243930476 J'aimerais juste qu'on puisse jouer un peu, & puis nouer un lien hors rp. J'adore me faire des amis avec qui écrire, alors si toi aussi, nous allons nous entendre. Je ressemble peut-être plus à mon Âne que je ne voudrais me l'avouer, donc je sais que je m'attacherai vite à la personne qui voudra bien partager un peu de sa vie de rpgiste avec moi. Et puis je pense qu'on peut faire des rps émouvants sur la façon dont Ellie et Phin sont troublés l'un par l'autre, amusants dans des situations où leurs différences mènent à des situations cocasses, & tout ça à la fois lorsqu'ils essaieront de faire un pas de plus l'un vers l'autre. Pour des rps  comme on les aime : drôles & tout doux. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 3593247732

Nos bébés dragon-âne - les fameux Dronkeys - attendent  je ne peux les faire tout seul, alors je patiente haha. Le temps qu'il faudra. (f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 1616470739(f) Felicity Jones/Dragonne - Libre 2243930476

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pondiversary.tumblr.com/

(f) Felicity Jones/Dragonne - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» Une petite baignade [libre]
» Représentation de Sterne [LIBRE]
» Observation [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAYBE I'M A FAIRY TALE :: scénarios des membres-